vendredi, 28 août 2009

8 septembre : Journée internationale de l’alphabétisation

Depuis 40 ans, la Journée Internationale de l'Alphabétisation (Literacy Day) est célébrée le 8 septembre. C'est l'occasion pour l'UNESCO, qui est à l'origine de cette initiative, de dresser le bilan de l'alphabétisation dans le monde devant la communauté internationale.

Malgré les nombreuses avancées de ces dernières années et les efforts tant de la part des organismes mondiaux que des associations et ONG, le taux d'analphabétisme reste affligeant, et toujours inégalement réparti dans le monde.

  • 781 millions d'adultes, dont 2/3 de femmes, ne possèdent pas les compétences de base en lecture et en écriture, ce qui signifie donc qu'un adulte sur cinq est analphabète.
  • 75 millions d'enfants ne sont pas scolarisés et ils sont plus nombreux encore à fréquenter l'école de manière irrégulière ou à abandonner leurs études.

Cette année, la Journée internationale de l'alphabétisation met l'accent sur le rôle de l'alphabétisation comme moyen d'autonomisation et sur son importance pour la participation, la citoyenneté et le développement social. « Alphabétisation et Autonomisation » est le thème de la Décennie des Nations Unies pour l'alphabétisation pour la période 2009-2010.

L'alphabétisation, élément primordial pour le développement

Le fait de pouvoir lire et écrire est un élément clef dans le développement d'un pays, mais également dans le quotidien et le développement de chaque individu.

Ce facteur est directement lié au niveau de santé, à la participation citoyenne et économique, à l'exercice de ses droits. Les droits fondamentaux de chaque individu sont soumis à l'accès à l'information et à la bonne compréhension, tout comme ils sont soumis à la possibilité de s'exprimer, de faire un recours, etc.

On le voit donc, le taux d'alphabétisation a une répercussion directe sur l'activité et le développement d'un pays.

La fracture Nord - Sud se creuse avec les technologies de l'information

A l'heure du numérique et de l'accès croissant à une multiplicité de sources d'informations, l'analphabétisme creuse encore la fracture entre pays riches et pays en développement.

Les inégalités technologiques, le manque de formations, privent les jeunes générations de ces armes indispensables quotidiennement, et qui sont bien maitrisées par la jeunesse des pays riches. Les inégalités sociales, économiques et de perspectives d'avenir sont là encore mises en lumière.

Car l'alphabétisation est avant tout un moyen d'autonomisation des individus et des pays. Prendre en main son avenir, se renseigner sur les possibilités, chercher l'information, sont essentiels pour cette jeunesse, on ne doit pas laissser la fracture technologique agrandir celle économique.

journée alphabetisation.jpg

Décennie pour l'alphabétisation

L'UNESCO est l'institution chef de file de la Décennie des Nations Unies pour l'alphabétisation (DNUA), qui a été placée sous le thème "L'alphabétisation, source de liberté".

Lancée en 2003, la Décennie a pour objectif d'accroître le taux d'alphabétisation et de renforcer l'autonomisation de tous partout dans le monde. En proclamant cette Décennie, la communauté internationale reconnaît que la promotion de l'alphabétisation est dans l'intérêt de tous, dans la mesure où elle contribue à la paix, au respect mutuel et aux échanges dans le contexte de la mondialisation.

Pour concrétiser son action dans le cadre de la DNUA, l'UNESCO a encore lancé une nouvelle initiative pour l'alphabétisation, intitulée LIFE (Initiative pour l'alphabétisation : savoir pour pouvoir, 2005-2015), visant à offrir des possibilités d'apprentissage aux adultes analphabètes, et en particulier aux femmes, dans 34 pays où les taux d'alphabétisation sont inférieurs à 50 % et/ou la population analphabète dépasse les 10 millions.
L'Education pour tous - qui vise à accroître de 50% le taux d'alphabétisation d'ici à 2015 - fixe l'objectif général de la Décennie, tandis que les Objectifs du Millénaire pour le développement placent la Décennie dans le contexte de la lutte contre la pauvreté.

 

2ème objectif du Millénaire : Assurer l'éducation primaire pour tous


"C'est l'éducation qui permet de choisir la vie que l'on mènera et de s'exprimer avec confiance dans ses relations personnelles, son milieu et son travail. Les 115 millions d'enfants d'âge à être scolarisés dans le primaire qui ne sont pas scolarisés se voient refuser l'exercice d'un droit fondamental. Il s'agit surtout d'enfants de familles pauvres, dont la mère, le plus souvent, n'a pas fréquenté l'école non plus.

Ce gaspillage de potentiels ne touche pas seulement les enfants car l'éducation, notamment celle des filles, comporte des avantages sociaux et économiques pour l'ensemble de la société. Une femme éduquée a de meilleures perspectives économiques et participe davantage à la vie publique. Si elle est mère, elle tend à avoir des enfants moins nombreux mais en meilleure santé, qui ont plus de chances d'aller à l'école.

Tous ces points positifs sont autant d'armes contre le cercle vicieux de la pauvreté. Cinq régions approchent de l'enseignement primaire universel. Mais pour qu'elles atteignent cet objectif, il faudra renforcer considérablement l'action entreprise en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Océanie. Dans ces régions et ailleurs, il faut aussi s'efforcer, tout en les scolarisant, de maintenir les enfants à l'école, surtout les plus difficiles à atteindre, et de leur donner une éducation de qualité.


D'ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d'achever un cycle complet d'études primaires

Indicateurs

2.1 Taux net de scolarisation dans le primaire

2.2 Proportion d'écoliers commençant la première année d'études dans l'enseignement primaire et achevant la cinquième

2.3 Taux d'alphabétisation d' hommes et femmes de 15 à 24 ans" Source Unesco.org

 

 

more_up copie.jpg


 

Lire et écrire http://communaute-francaise.lire-et-ecrire.be/content/vie...

 

en marche vers une alphabétisation de qualité pour tous ? http://communaute-francaise.lire-et-ecrire.be/images/docu...

 

http://www.un.org/News/fr-press/docs/2009/SGSM12423.doc.htm Ban ki-Moon souligne l'importance de l'alphabétisation et invite les partenaires a fournir plus de ressources pour améliorer le taux dans le monde

 

Santé et maitrise de l'écrit : http://verdamilio.info/org/spip.php?article402




more_down copie.jpg