vendredi, 05 novembre 2010

Conseils pour bloguer sur Solidaires du monde

Vous bloguez ou vous souhaitez rédiger un blog témoignant de vos actions, de vos reflexions sur la solidarité et le développement ? Une équipe est là, avec la plateforme Solidaires du monde pour vous.

Constatant une grande diversité d'expérience et d'utilisation d'internet par les blogueurs, nous avons mis en place ce blog pour publier des conseils, des tutoriels et des explications pour aider les utilisateurs. Nous espérons donc que vous apprendrez en le lisant.


Vous trouverez sur ce blog un ensemble de notes et de recommandations présentant les outils dont vous aurez besoin
pour bloguer sur Solidaires du monde dans les meilleures conditions. Manipulations sur votre interface d'administration, sources et liens pour vos articles, services web 2.0 sur lesquels vous retrouverez Solidaires du monde et comment vous en servir vous aussi.

Si vous avez une question ou une difficulté mais que vous ne trouvez pas de réponse dans ces notes,
n'hésitez pas à rédiger un commentaire ou à nous écrire un mail à contact @ solidairesdumonde.org (veillez juste à retirer les espaces :)


Sommaire


  • Généralités : utilisation des statistiques d'audience, différence entre un blog et un photoblog

- A propos de l'ouverture d'un blog sur Solidaires du monde

- Quelle différence entre un blog et un photoblog ?

- Bien comprendre ses statistiques d'audience

- Blogueurs Solidaires du monde : Qui êtes-vous ?

- Collaborer sur le web : le formulaire Google Documents

- Comment intégrer Google Analytics et obtenir des statistiques de visite sur mon blog ?


- Le Blognotes

- L'annuaire des blogs solidaires

- L'agenda international

- La géolocalisation, c'est quoi ?

- Comment et pourquoi géolocaliser les articles et les photos de votre blog ?

- Traduction de votre blog : ouvrez la lecture de votre blog à toutes les langues !

- S'inscrire au Courrier Solidaires du monde

- Se désinscrire du Courrier Solidaires du monde


- Visibilité de votre blog

- Bien rédiger votre blog

- Conseils d'écriture pour augmenter la visibilité de votre blog sur internet

- Comment et pourquoi rédiger la note "à propos" ?

- 45 idées pour générer des visites sur votre blog

- Bien référencer mon blog dans Google

- Les tags : origine, utilité et utilisation

- 8 conseils pour bien organiser la mise en page des notes de votre blog

- Comment et pourquoi insérer des liens actifs dans les notes de votre blog ?

- Interactions entre blog et réseau social

- Les éléments présents au bas de vos notes

- Bien gérer les commentaires sur votre blog


  • Votre blog, fond et forme : comment paramétrer votre blog, depuis votre console d'administration, pour que ses contenus s'affichent comme vous l'entendez

- Choisir un avatar personnalisé

- Comment modifier la langue de mon blog ?

- Comment ne pas faire apparaître mon nom sur mon blog ?

- Le design de mon blog : comment personnaliser ma bannière ?

- Créer une liste pour mon blog ?

- Comment modérer à priori le commentaire que je reçois ?

- Comment faire remonter les notes et les commentaires récents dans ma colonne ?

- Comment remplacer votre texte "à propos" par un visuel "à propos" ?

- Comment installer un widget flux RSS dans une colonne de votre blog

- Qu'est ce que le RSS ? A quoi cela sert ?

- Comment rendre disponible le flux RSS de votre blog à vos lecteurs ?

- Comment insérer un flux Twitter dans votre colonne de blog ?

- Comment ajouter un flux Delicious sur son blog ?

- Comment ajouter un bouton « Like » Facebook sur votre blog ?


- Conseil aux bloggeurs sur l'édition d'une note

- Publier une note pour la première fois

- L'éditeur de note et la mise en forme de vos publications

- Modifier une note déja publiée

- Insérer un lien dans une note (vers une vidéo, un article, un contact)

- Comment programmer la mise en ligne d'une note

- Comment modifier une note déja publiée

Comment rédiger une note depuis un texte écrit sous Word

- Comment avoir une page d'accueil sur un blog ?



- Insérer une image

- Taille des images et espace disque de votre blog

- Comment mettre une vidéo issue de Youtube, Dailymotion (etc.) sur une note de votre blog

Installer un badge Flickr dans son blog Solidaires du monde

- Installer une piste audio dans une note


- Quels sont les flux RSS des nouvelles catégories ?

- Changement de catégories sur Solidaires du monde : pour qui ? Pourquoi ?

- Découvrez notre univers Netvibes

- Retrouvez Solidaires du monde aussi sur Facebook

- Page Fan Solidaires du monde : retrouvez-nous sur facebook !

- Utilisation de delicious, site de gestion en ligne de vos favoris, signets ou bookmarks

- Les vidéos de la conférence anniversaire de solidaires du monde : comment internet génère de nouvelles solidarités ?

- Editer un sondage ou un questionnaire en ligne avec Google Docs

- Présentation : internet au service des acteurs de la solidarité


  • Tous les liens solidaires : une liste catégorisée et classifiée de liens vers des sites qui peuvent être de véritables sources pour la rédaction de vos notes



- Bienvenue !

- Pourquoi avons-nous mis en place Solidaires du monde ?

- Les coulisses de Solidaires du monde : qui se cache derrière ce nom étrange ?

- Solidaires du monde dans la presse

- Solidaires du monde fête sa 1ère année d'existence

- Les activités de l'équipe Solidaires du monde sur Internet


Si vous souhaitez avoir plus d'informations sur l'une des fonctionnalités de la plateforme ou sur l'édition de blogs en général, nous sommes à votre disposition pour vous répondre. N'hésitez donc pas à poser vos questions en commentaires ou par mail.

Si vous souhaitez que nous fassions une note d'explication sur un sujet particulier, dites-nous !

A bientôt !

L'équipe Solidaires du monde

14:55 Publié dans Conseils pour créer votre blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aide, assistance, astuces, conseils, questions, sommaire |

mercredi, 05 mai 2010

Quelques conseils aux associations pour débuter sur les sites sociaux

Un site social comme facebook peut faire figure de graal pour une organisation caritative : 15 millions de profils créés en France, 57 minutes  de temps passé par jour et par personne, des utilisateurs engagés dans des milliers de conversations, groupes et autres liens qui permettent de se faire une idée des centres d'intérêts de chacun, et un potentiel d'interconnexion inédit sur internet.


Toutefois, la création d'une page fan peut s'avérer insuffisante pour réussir une opération sur les sites sociaux et transformer des fans en donateurs.

Sarah DiJulio et Marc Ruben sont à l'origine d'un ouvrage sur ce sujet : People to People Fundraising, Social Networking and Web 2.0 for Charities, Wiley, 2007. Ils fournissent des éléments d'informations sur les us et coutumes des sites sociaux, ainsi qu'une approche pour préparer votre entrée sur ses sites. Voici une version traduite et adaptée de 12 recommandations issues de ce livre :


1.       Choisissez le bon site social

Le nombre d'utilisateurs n'est pas un argument suffisant. De petites communautés peuvent être plus petites mais plus efficaces pour votre organisation. Cela peut s'avérer utile de commencer sur un petit périmètre de sites sociaux : 2 ou 3 au départ, plutôt que de multiplier sa présence sur la vaste gamme des sites sociaux.


2.       Trouvez un expert pour vous conseiller


Cherchez dans votre organisation, autour de vous, les personnes qui ont une expérience des sites sociaux. Cela peut être un stagiaire, un volontaire, une jeune recrue. Impliqué cette personne dans vos réflexions sur les sites sociaux afin de bénéficier des ces conseils et de son expérience.
Cherchez et veillez cette réflexion sur internet.


3.       Etendez la portée de vos actions

Une fois que vous aurez choisi un site social, adoptez une technique d'essaimage. Ne vous contentez pas de la création d'un profil, créez également un groupe, créez des événements, rendez compte de ces événements. Assurez vous de comprendre les règles tacites d'utilisation des sites sociaux. Certains sites peuvent vous proposer de devenir sponsor d'un événement. Cela peut être utile d'en faire l'expérience.


4.       Préparez vous à perdre du contrôle

Il n'est pas possible d'examiner minutieusement tous les mots qu'emploient toutes les personnes qui s'expriment sur votre page ou à votre propos. Si vos équipes juridiques ne sont pas à l'aise avec cela, oubliez les sites sociaux. Vous pouvez mettre en place un système de modération / validation a priori mais veillez à ce que le système de validation soit rapide.


5.       Prenez connaissance et nouez des contacts avec ceux qui parlent en votre nom

Votre organisation est peut être déjà présente sur les sites sociaux : cherchez vous. La plus grande page fan de marque sur Facebook est celle de Coca Cola, elle n'a pas été créée par Coca Cola. Lorsque vous aurez trouvé cette personne, prenez contact avec. Il y a de forte chance que ce soit une personne impliquée et motivée qui gagnera à établir une relation avec vous.


6.       Faites une bonne première impression


Faites en sorte que vos pages aient un bel aspect. Contrôlez ce que votre organisation met à disposition des pages des membres de votre communauté. Le titre de vos pages et les visuels doivent être remarquables.


7.       Rendez disponible des contenus échangeables


Les sites sociaux sont dynamisés par les échanges de contenus. Ces contenus sont échangés quand ils sont créatifs, drôles, intéressants ou apportent une nouvelle perspective. Soyez créatifs sur vos pages, utilisez le format vidéo et les animations.


8.       Identifiez les personnes qui vous soutiennent et qui sont déjà sur les sites sociaux


Interrogez les membres de votre organisation pour savoir qui dispose de profiles sur les sites sociaux. Invitez-les à devenir membre du réseau de l'organisation.


9.       Echangez régulièrement avec les membres de votre communauté


Faites des mises à jour régulières sur vos pages afin de proposer des informations renouvelées à vos communautés. Editez des flux RSS différenciés afin de permettre à des utilisateurs de sélectionner les informations qu'ils reprennent sur leurs pages. Passez d'une approche statique à une approche dynamique de l'information sur vos pages de sites sociaux.


10.    Dédiez des personnes et du temps à construire le succès de vos pages

Une personne doit avoir pour mission de rédiger et publier des commentaires, de répondre aux questions, d'inviter des personnes à rejoindre la page, d'identifier les espaces sur lesquels il serait pertinent de prendre la parole. Cela parait simple mais prend énormément de temps !


11.    Mettez en mouvement, facilitez le mouvement de vos soutiens sur les sites sociaux


Après vos premières expériences, vous allez vouloir guider vos communautés vers des fonctions d'activistes, de donateurs ou de volontaires au service de votre organisation.

Faites en sorte que vos pages sur les sites sociaux multiplient les possibilités de participation, d'engagements. Multipliez également les occasions de faire un don à l'organisation. Même si vous ne collectez pas grand-chose à court terme, cela vous donnera de l'expérience et vous aidera pour définir vos objectifs ultérieurs.

Soyez précis lorsque vous demandez aux membres de votre communauté de faire quelque chose pour vous. Et tenez toujours vos communautés au courant de ce qui s'est passé ou dit lors d'un événement ou d'une campagne à laquelle ils n'ont pas pu participer. Ils pourront peut-être participer la prochaine fois.


12.    Pensez votre présence sur les sites sociaux comme un investissement


Les jeunes acteurs de ces nouveaux territoires d'expression sont vos donateurs de demain. Devenez vous-même acteur de ces sites sociaux afin de ne pas vous laisser dépasser par ces nouvelles pratiques.

Cette note est une traducation de l'article de Joan Fritz sur nonprofit.about.com

1644739870.3.jpg

Etude NTEN sur l'utilisation des médias sociaux par les organisations sans but lucratif - 28/04/2010

10 tactiques pour transformer l'information en action - 07/04/2010

Wisertuesday : êtes vous bon utilisateur des réseaux sociaux twitter et facebook ? - 03/03/2010

409287958.2.jpg

 

lundi, 13 juillet 2009

Santé 2.0 : astuces, urgences, etc. Mais pas seulement

Les sites de santé ont le vent en poupe ces derniers mois. Les motifs de visite sont nombreux : informations, prévention, témoignages, astuces, urgences, petits bobos,... Les internautes auraient tendance à suivre les conseils donnés sur Internet.

Mais comment juger du sérieux des réponses données ? Quels sont les enjeux de ce nouveau système de santé ? La santé 2.0 peut-elle vraiment remplacer une consultation ? Quelles avancées ces réponses sur Internet induisent-elles, notamment dans les pays où le manque de personnel soignant se fait le plus sentir ?


Sites différents, pas le même engagement

Il faut tout d'abord distinguer différents sites : d'un côté, les forums et autres plateformes participatives, de l'autre les sites "officiels" de santé.

Les sites de santé ont pour rôle de donner les indications "de base" pour distinguer un petit bobo d'une vraie urgence, conseiller l'auto-médication dans certains cas et établir une liste descriptive des médicaments les plus usités.

Ces sites accompagnent donc l'internaute dans son choix d'auto-médication et l'avertissent sur les effets indésirables, ils représentent une aide en attendant de consulter un médecin. Ce sont des "boîte à outils" qui responsabilisent l'individu vis-à-vis de sa santé et qui représentent une source d'informations.

Quelques sites :

www.masante.com
www.docteurclic.com www.conseil-sante.org

ma sante home.jpgdocteur clic home.jpgconseil sante.org home.JPG








Les forums abordant des questions de santé : un tout autre univers

Ici, pas d'engagement de la part du site qui héberge les informations. Elles ne sont pas contrôlées et proviennent d'autres internautes, donc ce ne sont pas des conseils promulgués par un professionel de santé. Le rôle de ces forums est plutôt de faire partager des témoignages et expériences, de mettre en lien des personnes souffrant d'une même maladie, etc.

Quelques sites :

www.doctissimo.fr www.e-sante.fr www.aufeminin.com


doctissimo home.JPGe-sante home.JPGau feminin home.JPG









C'est là qu'intervient une autre donnée : la méfiance des internautes. En effet, le principe de web participatif repose sur l'échange d'informations entre individus : il se passe de tout intermédiaire et de toute source officielle. Les études menées ces dernières années montrent que :

  • 8 internautes sur 10 utilisent Internet pour s’informer sur des questions de santé ;
  • 58 % des utilisateurs de sites sur la santé affirment que l’information qu’ils y trouvent a un impact sur leur décision de traitement ;
  • aussi, pour 39 % des répondants, l’information en ligne a transformé leur manière de surmonter des problèmes chroniques ou la douleur liée à une maladie ;
  • 35 % affirment que l’information trouvée en ligne influence le fait de consulter un médecin ou non.

source : Online Health Search 2006


La santé pour tous ?

Si le développement des sources d'informations sur la santé peut inquiéter les médecins dans les pays occidentaux, il est indéniable que cela peut avoir un impact important dans les pays souffrant de la rareté des soins. Manque de personnel soignant, éloignement des centres de santé,... Internet et ces sites pourraient révolutionner le quotidien en permettant aux personnes connectées d'effectuer les premiers gestes de soin, de s'informer sur les maladies et symptômes et d'en informer leurs proches.

Internet permet le transfert de connaissances et une plus grande égalité face aux questions de santé. Pourtant, nous savons bien que cela ne fait que déplacer le problème : l'accès aux informations médicales, oui, mais encore faut-il avoir accès à Internet... (voir à ce sujet la carte du monde sur les réseaux sociaux africains).

Alors, ces sites de santé peuvent-ils réellement remplacer la visite chez le médecin ? Le point important, c'est que les internautes doivent garder en tête que ce sont des sources d'informations. Ils peuvent être très utiles en cas de petits soucis quotidiens, mais ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis d'expert. Cela est particulièrement vrai pour les forums : rappelons-nous que de nombreuses maladies se manifestent par les mêmes symptômes, et que le témoignage d'une personne, sur son cas, peut induire en erreur. En revanche, les plateformes participatives apportent un soutien psychologique indéniable aux internautes, notamment dans le cas de pathologies lourdes et destabilisantes émotionnellement.

Et vous, avez-vous recours aux plateformes et sites de santé ? N'hésitez pas à réagir et à nous laisser votre témoignage !