mardi, 04 septembre 2012

Pour une rentrée « blogueuse » sur Solidaires du Monde

Logo_SDM.jpgEn ce début septembre, nous vous souhaitons à tous (blogueurs, animateurs, suiveurs…) une très bonne rentrée. Nous l’envisageons avec vous sincère, animée, partagée, « blogueuse » et tout simplement solidaire.

Nous souhaitons aussi la bienvenue aux nouveaux blogueurs qui nous ont rejoint sur la plateforme et ceux qui les imiteront très prochainement.

Si vous êtes membre d’une association, d’une ONG ou d’une fondation, si vous êtes salarié, bénévole ou tout simplement citoyen engagé, sachez que votre voix compte sur Solidaires du Monde.

Une communauté d’idées et de partages

Faire connaître vos idées, vos expériences, vos missions solidaires, échanger avec des personnes investies dans la solidarité internationale… La plateforme vous y est consacrée.

N’hésitez donc pas à réagir sur notre blog AFD et vous, à vous exprimer sur notre page Facebook ou encore à « gazouiller » sur notre compte Twitter.

Quelques conseils pour vos premiers pas de blogueur

Pour adopter rapidement les bonnes pratiques de blogueur, voici quelques conseils utiles  à la gestion d’un blog et aux outils qui l’accompagnent :

Pour plus de conseils, un guide est également disponible : http://denousavous.solidairesdumonde.org/archive/2009/04/....

Et si vous êtes confronté(e) à une difficulté, l’équipe de Solidaires du Monde est aussi là pour vous accompagner. Pour cela, envoyez-nous un message à contact@solidairesdumonde.org.

L’équipe éditoriale

vendredi, 06 juillet 2012

Solidaires du Monde en vidéo à Solidays !

 

solidays,sida,blog,solidarité

Lors de notre dernier billet, nous vous avons proposé une petite sélection de photos exprimant les moments de partage connus à Solidays. 

Aujourd’hui, nous vous proposons ces mêmes instants d’échanges au travers d’une vidéo réalisée par notre « capteuse » et « monteuse » de choc, Virginie Robert, que nous remercions vivement au passage, tout comme Jérôme Martin, notre blogueur et animateur émérite. 

Bon visionnage !



Solidaires du Monde au Solidays - Edition 2012 par solidairesdumonde

mardi, 02 novembre 2010

Entretien avec Jérôme Martin, blogueur animateur au service de l'éducation au développement

Si vous êtes lecteur assidu des blogs Solidaires du monde, peut-être êtes-vous familier de l'image ci-dessous.

header education au developpement solidarite jerome martin pedagogie.jpg

 

L'histoire d'une rencontre

Il y a 18 mois, un collègue m'a présenté un de ses amis qui travaillait dans une association d'éducation au développement. A cette époque, nous lancions Solidaires du monde et nous passions un certain temps à rencontrer des bénévoles et salariés d'associations intéréssés par l'idée de mettre le blog au service de leur activité.

J'ai donc rencontré Jérôme qui est venu jusqu'à nous. Il habite Poitiers, nous sommes à Paris. Je dois avouer que c'est une chance et une opportunité de pouvoir rencontrer un blogueur à un moment ou à un autre pour échanger sur sa pratique.

C'est d'ailleurs l'objectif de cette note : vous faire rencontrer Jérôme. Il est passionné et il transmet sa passion.


Quand un éducateur au service de la solidarité internationale devient blogueur

Au début, Jérôme était assez éloigné des pratiques du web au service de l'engagement associatif. Dans son interview, il précise les choses de la manière suivante :

blogueur animateur association education développement.jpg

Jerome et Thomas.jpgAujourd'hui, bloguer fait partie de la palette d'outils de travail de Jérôme, en prolongement de ses rencontres et des animations qu'il organise avec des étudiants, des enseignants, des collégiens et d'autres associations de solidarité internationale.

Jérôme est un homme de terrain et de rencontres. Et le sens commun oppose régulièrement la pratique du terrain et celle de l'écriture.

Dans l'interview que nous vous proposons, Jérôme montre à quel point les deux pratiques se complétent, s'alimentent et se transforment mutuellement.


Jérôme nous accorde une interview lors
des rencontres de Babyloan.
Crédit photo babyloan.org


Activité d'éducateur, actions de sensibilisation à la solidarité internationale et web 2.0

"Au début, j'ai vu le blog comme un outil pour donner de la visibilité à nos actions. Puis, j'ai découvert la facilité d'utilisation et la simplicité de l'édition de contenu. C'est à ce moment que j'ai compris ce que c'était que le web 2.0."

"Avec ce web 2.0, nous sommes tous des éditeurs. C'est ce que j'ai ressenti de façon très forte. Et je m'y suis mis pas à pas à tel point qu'aujourd'hui, je vois le blog comme un réel outil d'animation".


Les échanges et les rencontres permises par le blog : "du virtuel au réel"

"On a échangé sur le blog, par commentaires, et on se rencontre enfin pour la première fois. Et cela va se traduire par une collaboration, sans doute au mois d'avril."

"On partage un temps d'animation et de rencontre, puis ensuite les gens se retrouvent sur le blog".

"En fait, les rencontres précédées par la lecture du blog permettent de faire des rencontres très justes, sans hors sujet."


Le secteur de l'éducation au développement et l'utilisation d'internet

"Il y a des barrières et des représentations sur la difficulté technique"

"Les grosses associations se disent : on va créer du facebook, on va créer du blog, en plus du site. Mais en fait, ils ne sont pas alimentés."

"On m'a demandé à plusieurs reprises de venir témoigner de mon activité car les gens se sont dit, voila il y a un gars, il n'a pas dit partout qu'il allait faire quelque chose, il le fait et en plus il le rend partageable."

"Les notes que je publie sont tirées de ma pratique, ça ne me prend donc pas beaucoup de temps d'éditer une note."


Que pensez-vous des propos de Jérôme ? Quelles sont vos réfléxions et votre expérience de ce que vous apporte internet en matière de rencontres, d'activités associatives, de projets de solidarité ?

En tout cas, un grand merci à Jérôme d'avoir partagé son expérience avec nous. Vous pouvez le lire, le contacter ou le questionner sur le blog éducation au développement.

Enfin, vous pouvez également consulter le récit rédigé par Jérôme de "La Conférence Interdite au Adultes" qu'il a organisé avec des enfants pendant les Rencontres de Babyloan.

N'hésitez pas à découvrir les temps forts de ces Rencontres sur le blog que nous consacrons à l'événement !

14:28 Publié dans Evénements solidaires | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : association, blog, éducation au développement, martin |

lundi, 25 octobre 2010

Comment avoir une page d'accueil sur un blog ?

Un blog se distingue du site pour plusieurs raisons, notamment celle d'être une lecture chronologique. C'est pourquoi la page d'accueil n'existe pas, et la dernière note publiée est la première affichée.

Cependant, vous pouvez faire en sorte qu'une page soit toujours en une de votre blog, mais cela nécessite un réflexe en plus pour chaque note publiée.

Pour ceci, il faut changer la date de parution de la note désignée comme « note d'accueil » en question, à chaque fois que vous en publiez une autre.

Par exemple, sur le blog De nous à vous, nous avons une note « sommaire », intitulée « Conseils pour bloguer sur Solidaires du monde ». A chaque fois, que nous publions une autre note sur ce blog, nous reprenons celle-ci pour la « republier », ce qui en quelque sorte la réactualise et la fait donc apparaitre en première page du blog.

Concrètement, dans le back office, allez cherchez votre note dite « d'accueil » :

 

1..JPG

Cliquez sur « Modifier » à droite.

Vous accédez à votre note.

En bas de cette note, vous avez « Options de publication ».

 

2..JPG

Cliquez sur « Publier le » puis choisissez la date de publication du jour.

Votre note apparaîtra ainsi en premier, comme si elle était la plus récente.

Si vous utilisez cette page en tant que sommaire, n'oubliez pas de l'actualiser en conséquence !

D'autre part, n'hésitez pas par ailleurs à compléter votre page « A propos » qui explique et décrit votre blog, structure, objectifs, équipe... et qui est aussi une page de présentation, même si cette note n'est pas visible, puisqu'il faut cliquer sur le « A propos » pour pouvoir le lire.

Pour remplir cet « A propos », aller dans le back office, cliquer sur Tableau de bord, puis sur « A propos ».

3..JPG

14:53 Publié dans Conseils pour créer votre blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : a propos, blog, edito, page de garde, presentation, sommaire |

jeudi, 17 juin 2010

Associations, ONG et adaptation au social media

J'ai rédigé cet article suite à la publication de l'article Associations, grandes causes, ONG : quelles relations avec les blogs et les blogueurs? sur le blog Influence Ethique, dont je félicite l'auteur - @_Aurelia - pour son travail et dont je vous recommande la lecture.


Associations, ONG et participation aux sites sociaux

Beaucoup d'associations et ONG se posent la question de leur présence sur des sites sociaux, sites dont les deux fondamentaux sont la relation et le contenu, qui permet à cette relation de se tisser.

Beaucoup d'entre elles sont sur Facebook, Youtube/Dailymotion ou Twitter, car les audiences se sont déplacées vers ces sites, moins nombreuses sont celles qui alimentent régulièrement un blog.

Je dirais qu'une "présence" est facile à assurer et immédiatement observable alors qu'un blog exige un travail dans le temps (donc des ressources) qui peut faire peur ou être sous estimé.

Pourtant, le blog (et les vidéos) est une matrice de l'alimentation et de l'interaction avec ces sites sociaux, je m'explique :

  • Chaque note du blog peut faire l'objet d'une reprise sur Twitter et Facebook
  • Facebook peut être présenté et Twitter peut être repris en élément de colonne du blog
  • Les vidéos publiées sur Youtube peuvent être embarquées dans des notes de blogs et enrichies d'éléments supplémentaires


Utilité du blog dans l'écosystème numérique

Il est donc plus difficile d'assurer sa présence sur les sites sociaux sans rédiger un blog !

  • Cela tient d'une part aux habitudes des internautes. Les jeunes en particulier s'attendent de plus en plus (et sont plus attentifs) à une communication personnalisée, "désinstitutionnalisée" et régulièrement mise à jour. Et pour cela, le blog est idéal.
  • Cela tient d'autre part à une raison technique :  le flux RSS, qui permet d'interconnecter les flux de ces sites sociaux.


Sans blog, mais avec une présence sur Facebook et Twitter, il est toujours possible de médiatiser les vidéos produites (et il faut saluer ici l'effort fait par de nombreuses associations pour se mettre à de la production vidéo), les articles d'actualités, les communiqués de presse ou encore les événements organisés par l'association (pour ce dernier point, le géo référencement est fondamental). Mais avec un blog, il faut reformuler ou remixer ces contenus, ne pas hésiter à en parler plusieurs fois, à les réagencer et à s'approprier les pratiques de la culture web présentées par Lawrence Lessig dans ces interventions vidéos (voir liens dans Pour aller plus loin).

Point avantageux : la plupart des associations et ONG sont productrices de contenu et ont des choses à dire, des témoignages à mettre en valeur, des expériences à partager. Et il y a une évolution de la demande de ces contenus par les publics de ces organisations sur internet. Aux associations de faire leurs évolutions internes. En prenant bien garde de faire dialoguer les jeunes (sensibles et facilement à l'aise avec ces outils) et les plus âgés (expérimentés, porteurs de points de vues riches, mais souvent dédiés à d'autres tâches jugées, pour l'instant, plus fondamentales).

Comme le rappelle Aurélia dans son article, la présence sur les sites sociaux et l'adaptation (ou la production exclusive) du contenu prennent du temps. La première remarque des associations est souvent que leurs services de communication (quand elles en ont) sont déjà dédiés à un certain nombre de tâches et n'ont pas toujours les connaissances (ou le temps d'apprendre) pour animer efficacement ces espaces.

L'Etude Nten sur l'utilisation des médias sociaux par les organisations sans but lucratif nord-américaines, montre qu'elles dédient des mi-temps, voir des plein temps à cette activité. C'est donc une adaptation en terme de ressources à gérer du côté des associations.


Côté économie

Les publics vers lesquels les associations se tournent sont souvent agés.

Le fait est que 80% des donateurs en France ont plus de 60 ans (source : introduction d'Olivier Fleckinger, co-fondateur d'Aider Donner dans la vidéo présentée ci-dessous dans Pour aller plus loin). C'est vrai, il y a le street marketing, qui s'adresse à des personnes plus jeunes, actives, urbaines, le travail étant réalisé par des étudiants. Mais il est réservé aux grandes ONG déja connues, celles qui par ailleurs, disposent déja des droits d'entrée (offerts) dans les agences de publicité.

Restent les petites associations, celles qui ont des difficultés à se financer. C'est de là, à mon sens, que l'innovation viendra.
Remarque confirmée par le fait que sur la plateforme de blogs Solidaires du monde, ce sont surtout de petites associations qui créent leurs blogs, et c'est souvent leur unique présence sur le web, notamment quand elles sont installées en Afrique, sans représentation sur les marchés où l'essentiel des dons de particuliers se fait, soit d'Europe et d'Amérique du nord.

En effet, je me demande si, comme ce qui se passe dans l'univers des médias, nous ne sommes pas dans un moment de transition, un moment qui va voir l'emergence d'organisation en réseaux, avec des structures de coûts différentes de celles que nous connaissons. Pour l'instant en tout cas, l'exigence de performance de la culture marketing (qui est entrée dans les associations, les grandes en particulier) n'est pas satisfaite par les actions sur les sites sociaux. Mais il manque un historique et du recul pour juger de ces opérations et l'étude Nten citée précédement montre le développement de la levée de fonds en ligne. Or celle-ci s'articule autour d'un renouvellement des dispositifs de communication, mais surtout des dispositifs relationnels, de ces organisations.


Kiva.org

Je pense à Kiva par exemple. Cette organisation lève des fonds au Nord et finance des institutions de micro-crédit au sud. Ce n'est pas le même métier que les ONG et associations. Mais voila pourquoi j'en parle : ils ont recours au crowdsourcing, ou approvisionnement par la foule (qui n'est pas très heureux je vous l'accorde). Le crowdsourcing consiste à faire faire par des tiers extérieurs des tâches qui servent l'organisation. Le volontariat est une forme de crowdsourcing. La problématique aujourd'hui pour les associations est de trouver UN MODELE POUR LE VOLONTARIAT EN LIGNE. Pourtant, force est de constater qu'une partie du web 2.0 est fondé sur le don de temps et de connaissances !

Ainsi, comment créer des dispositifs sur internet qui permettent à la solidarité, à l'entraide, au partage, à la répartition des tâches de s'effectuer au profit de la communication, de la notoriété et de l'efficacité des organisations du secteur de la solidarité ?


Les outils sont là ! Il faut les utiliser pour faire grandir l'outillage numérique solidaire.

Pour revenir à Kiva :

  • Ils ont un programme intitulé Kiva fellows, grâce auquel il collecte du contenu par l'intermédiaire de volontaires, qui partent sur le terrain et leur rapportent photos, vidéos, articles de témoignages, d'expériences personnelles, sur les projets financés par les prêteurs sur Kiva ;
  • Ils ont également eu recours à leur communauté pour faire traduire leur portail en différentes langues (comme Facebook d'ailleurs, ce qui pose une question éthique concernant le recours d'organisations fortes riches, au travail bénévole de leurs communautés, sur lesquelles elles assoient déja leurs profits. Laissons cela, car ça m'énerve).


Là je pense aux associations de parrainage et je me dis que j'ai déja rencontré des parrains qui visitaient sur le terrain les enfants dont ils finançaient l'accès à l'éducation. Je crois que ces parrains seraient ravis de trouver un espace leur permettant de publier leur témoignage sur le site de World Vision ou d'Aide et Action.



Dernier point : la veille

Le grand point de départ du web social est la veille : l'écoute d'abord, la participation ensuite.

Quelle veille ? La veille sur les citations des associations (qui parle de moi?), la veille sur les thématiques et les programmes de travail (qui parle des thèmes de mes activités ?), la veille sur les espaces sur lesquels les publics de ces organisations lisent ou prennent la parole : les blogs, les forums, les sites médias, les portails de partage vidéos et photos, les wikis, les sites de partage de favoris comme Delicious, les Twitter, Facebook, Ning, Skyblog...

Cette veille ne nécessite pas d'outil payant. Les flux RSS la rendent facile et rapide. Des agrégateurs comme Netvibes, les alertes Google, les recherches régulières sur les sites sociaux doivent être utilisés pour savoir où les associations peuvent prendre la parole, répondre, enrichir la conversation.

Un exemple, non exhaustif, de veille sur Action contre la Faim :

265097587.jpg

Pour accéder à cette page de démonstration : http://www.netvibes.com/thomscotch_veille#Liens_delicious

 

1644739870.3.jpg

Dans l'introduction de cette vidéo, Olivier Fleckinger, co-fondateur d'Aider Donner, donne plusieurs chiffres et éléments sur le financement des associations et son articulation avec l'utilisation d'internet par les acteurs caritatifs :

 

Lawrence Lessig sur la culture du remix sur internet (sous titre français disponibles) :

 

Etude NTEN sur l'utilisation des médias sociaux par les organisations sans but lucratif

Présentation : le web au service des acteurs de la solidarité (voir la seconde présentation)

Quelques conseils aux associations pour débuter sur les sites sociaux

10 tactiques pour transformer l'information en action

409287958.2.jpg

mardi, 18 mai 2010

Comment ajouter un bouton « Like » Facebook sur votre blog ?

Plus simple qu'un commentaire, le module proposé par Facebook pour ajouter le bouton « Like » (« J'aime ») permet à l'internaute de vous informer (ainsi que les autres internautes) du fait qu'il ait apprécié votre article ou votre blog. Connaissant l'importance qu'accordent les internautes aux avis de leurs pairs, ce bouton « Like » peut apparaître comme une véritable incitation à la lecture de votre blog. Qui plus est, dès qu'un internaute aime votre blog ou article, cela s'affiche automatiquement sur son mur Facebook. Voilà encore une bonne illustration des possibilités de viralité que permet le web 2.0.

Ce tutoriel pour installer ce bouton « Like » se déclinera en 2 étapes. Dans un premier temps, nous vous expliquerons comment récupérer le code proposé par Facebook pour éditer ce bouton « Like » puis dans un deuxième temps, nous verrons comment et où insérer ce code Facebook.

1. Première étape : obtenir le code qui vous ouvrira la communication vers votre lectorat.

Pour ce faire, rendez-vous sur le page suivante : http://developers.facebook.com/docs/reference/plugins/like


Like%20Facebook%20button.JPG

Remplir les différents champs qui se présentent à vous :

-          URL : vous devez renseigner l'adresse de votre site (mais n'est pas obligatoire si vous choisissez à la fin de la manipulation d'utiliser le code XFBML, qui est d'ailleurs fortement conseillé).

-          Layout Styles : Cet onglet permet de personnaliser l'apparence de votre bouton Like.

o   Si vous souhaitez un affichage comme celui-ci:  boton%20apparence%20layout%20standard.JPGChoisissez l'onglet « Standard »

o   Si vous souhaitez un affichage simple comme celui-ci : boton%20apparence%20layout%20count.JPG choisissez l'onglet « Button_count »

-          En cochant « Show faces », vous autorisez l'affichage des photos des profil Facebook qui aiment votre article.

-          « Verb to display » vous invite à choisir entre le bouton de vote « like » et le bouton « Recommend » pour que l'internaute recommande votre article sur son mur Facebook.

-          « Font » vous permet de choisir la police qui vous plaît.

-          « Color Scheme » vous invite à choisir la couleur de fond de votre bouton (seulement 2 couleurs disponibles).

Une fois tous les éléments renseignés, cliquez sur « Get the code ». Une pop up s'affiche. A vous de copier le code.

obtenir%20code%20Facebook%20Like.JPG


2 codes différents s'offrent à vous : Le code « iframe » et le code XFBML. Le code « iframe » vous évite quelques manipulations supplémentaires par rapport aux codes XFBML. Cependant, le code XFBML est plus souple et permet de « Liker » uniquement des notes puisqu'il s'adapte à l'URL de la page sur lequel il est copié. D'ailleurs, si vous optez pour ce code (ce que nous vous conseillons fortement), vous n'avez pas besoin de remplir le champ URL. Mais pour que votre code XFBML  soit effectif, vous devez le faire précéder de ce code :

<div id="fb-root"></div>

{literal}<script>

window.fbAsyncInit = function() {

FB.init({appId: 'your app id', status: true, cookie: true,

xfbml: true});

};

(function() {

var e = document.createElement('script'); e.async = true;

e.src = document.location.protocol +

'//connect.facebook.net/en_US/all.js';

document.getElementById('fb-root').appendChild(e);

}());

</script>{/literal}


A la suite, vous ajoutez le code XFBML copié comme l'exemple ci dessous :

<fb:like width="450" font="arial"></fb:like>


Maintenant que vous avez votre code Facebook, il vous faut aller le copier sur votre blog.


2. Où copier votre code de votre bouton « Like » Facebook

Il ne vous reste qu'à aller copier votre code sur le back office de votre blog en allant dans Présentation>Configuration avancée puis « modèle de la page d'accueil » en cliquant sur « modifier le template ». Là, vous copiez le code où vous voulez que votre bouton apparaisse. A noter qu'à ce niveau, les personnes qui cliqueront sur votre bouton « Like » aimeront votre blog de façon générale.

Pour insérer votre bouton « Like » automatiquement et surtout indépendamment sur chacune de vos notes,  allez dans Présentation>Configuration avancée puis « Modèle de la page lien permanent » en cliquant sur « modifier le template ». Une pop up s'ouvre : copiez le code là où, vous voulez que votre code apparaisse. Par exemple, si vous voulez que votre bouton se situe en bas de chacune de vos notes (ce qui serait logique), insérez votre code juste en dessous de la balise suivante :

<div class="postbottom-decorator2">

que vous trouverez facilement dans votre pop-up en faisant un « Ctrl A » (vous permettant de tout sélectionner) puis "Ctrl F" (permettant d'effectuer une recherche dans votre sélection) puis vous tapez cette balise.

Vous cliquez sur « enregistrer ces informations » et le tour est joué. Le résultat ci-dessous :


rendu%20bouton%20like%20facebook.JPG

19:01 Publié dans Conseils pour créer votre blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog, bouton like, facebook, web 2.0 |

lundi, 17 mai 2010

Comment ajouter un flux Delicious sur son blog ?

Nous vous avons présenté Delicious dans une note précédente intitulée « Delicious : outil d'organisation et de partage de pages web ». L'objectif de cette nouvelle note est d'aller plus loin en vous accompagnant dans la mise en place d'un flux Delicious sur votre blog. Il s'agit en fait du flux RSS de votre Delicious.

Pour ce faire, il faut :

-          se connecter sur sa page Delicious.

-          se mettre sur la page exacte dont on souhaite récupérer le flux. Par exemple, si nous voulions le flux général de Solidaires du monde, nous irions à la page : http://delicious.com/solidairesdumonde.org/

Et si nous voulons un flux spécifique d'un tag ou d'un bundle, comme par exemple        celui des OMD, il faut se rendre sur la page dédiée :           http://delicious.com/solidairesdumonde.org/omd

-          cliquer sur l'onglet Tools (le deuxième bouton tout en bas de page)

visuel%20a%20propos%20huit%20fois%20oui%20copie.jpg

Là, vous arrivez sur la page générant les flux comprenant 5 sous-catégories permettant de générer vos flux de différentes façons.

 

tools%20delicious.jpg

La deuxième catégorie « Add your bookmarks and tags to your website or blog » est celle qui nous concerne. Pour information, les catégories offrent des fonctionnalités tout aussi intéressantes :

-          La catégorie « Browser buttons and add-ons for your browser or website » permet d'ajouter un onglet dans la barre de navigation de votre navigateur (Google, Firefox, etc...).

-     La catégorie « Add badges that encourage people to bookmark your website or your blog » permet d'ajouter un bouton pour que votre blog se fasse bookmarker (spécial geek J).

 

La deuxième catégorie « Add your bookmarks and tags to your website or blog » permet de générer un flux selon :

-          Linkrolls (pour faire un flux faisant défiler les bookmarks)

-          Tagrolls (pour afficher juste les tags Delicious)

-          Network badges (pour afficher un petit widget comme ci-dessous)

delicious%20compte.JPG

 

 

 

 

 

A noter que chaque élément est personnalisable. On peut choisir d'afficher, ou non, son identifiant, le nombre de bookmarks, le nombre de personnes dans notre réseau, etc.

-          Une fois le code récupéré (commençant par la balise <script type=...>), copier ce dernier là où vous souhaitez que votre flux apparaisse. Par exemple, si vous voulez que votre flux Delicious apparaisse dans votre colonne de droite, Allez dans Présentation>Configuration Avancée Puis Allez sur « Modèle de la colonne de droite »  en cliquant sur « Modifier Template ».

-          Dans un second temps, vous devez allez dans Présentation>Contenu des colonnes. Allez en bas de la page et cliquez sur « Ajouter le code HTML/Javascript ».

Ajouter%20un%20%C3%A9l%C3%A9ment%20personnalis%C3%A9.JPG

Une fenêtre s'ouvre.

-          Renseignez le titre que vous voulez donner à votre flux Delicious puis dans la partie « Contenu de l'élément », copiez le code de votre flux (le même que celui copié dans votre colonne de droite).

-          Enregistrez l'élément.

-          Puis choisissez d'ajouter dans la colonne de votre choix (à droite dans l'exemple ci-dessus) l'élément Delicious.

-          Mettez à jour ces informations.

Votre flux Delicious apparaît alors sur votre blog mais n'est pas mis en forme.

Si vous souhaitez personnaliser l'aspect de votre Delicious, vous pouvez copier le code ci-dessous (en modifiant les éléments selon votre convenance) dans votre feuille de style CSS présente dans Présentation>Configuration Avancée Puis Allez sur « Feuille de styles»  en cliquant sur « Modifier Template »:

.delicious-posts { width: 160 px; font-family: arial; font-size:12px; text-align:justify;padding: 0.60em;}

.delicious-posts ul, .delicious-posts li, .delicious-banner { margin: 0; padding: 0;

.delicious-post { border-top: 1px solid #eee; padding: 0.10em; font-size: 14px;  }

.delicious-banner a { font-size: 16px; color:#a15426; }

.delicious-posts a:hover { text-decoration: underline;  color:#04a1ff ; }

.delicious-posts a { text-decoration: none; color:#04a1ff  padding: 0.1em;  }

.delicious-post a { color: #04a1ff ;}

 

La traduction de ce code CSS :

.delicious-posts { width: 160 px; font-family: arial; font-size:12px; text-align:justify;padding: 0.60em;} (permet de personnaliser l'apparence générale du texte et la largeur de la colonne)

.delicious-posts ul, .delicious-posts li, .delicious-banner { margin: 0; padding: 0; }(permet de personnaliser l'apparence et l'emplacement des tirets)

.delicious-post { border-top: 1px solid #eee; padding: 0.10em; font-size: 14px;  } (permet de personnaliser l'apparence du titre des bookmarks)

.delicious-banner a { font-size: 16px; color:#a15426; } (permet de personnaliser le titre de la colonne de Flux « My Bookmarks Delicious »)

.delicious-posts a:hover { text-decoration: underline;  color:#04a1ff ; }(permet de changer l'apparence d'un lien lorsqu'on passe la souris dessus)

.delicious-posts a { text-decoration: none; color:#04a1ff  padding: 0.1em;  }

.delicious-post a { color: #04a1ff ;} (permet de personnaliser la couleur du titre des bookmarks)

 

L'image ci-dessous vous montre le résultat final:

 

flux%20delicious%20sur%20votre%20blog.JPG

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour vous lancer dans la mise en place d'un flux Delicious sur votre blog. Vos témoignages et remarques sont bien entendu les bienvenus.

12:01 Publié dans Conseils pour créer votre blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog, delicious, flux, flux rss, web 2.0 |

Comment insérer un flux Twitter dans votre colonne de blog ?

Twitter n'a plus de secret pour vous et vous souhaitez le mettre en avant sur votre blog. Rien de plus simple, il vous faut juste suivre les instructions suivantes.

 

1. Créer votre Widget Twitter à insérer sur votre blog

-          allez sur votre compte Twitter. Une fois identifié, allez à l'adresse de création de widgets : http://twitter.com/widgets

twitter%20wigdets.JPG

-          Cliquez sur « Mon site web ». Apparaissent alors différentes rubriques proposant de créer différents flux.

twitter%20wigdets%20flux.2.JPG

-          Widget de profil reprend le flux de votre compte Twitter

-          Widget de recherche permet d'avoir le flux de tous les tweets se rapportant à un mot-clé choisi. Par exemple, vous pouvez suivre tous les tweets qui parlent de « solidarité », que ce soient des tweets émis par les gens que vous suivez ou pas.

-          Widget de favoris donne accès au flux des tweets que vous avez qualifié de favoris.

-          Widget de listes permet de reprendre le flux d'une de vos listes.

A vous de choisir le flux que vous voulez suivre.

Prenons l'exemple du flux de votre profil. Cliquez tout simplement sur Widget de profil. Vous arrivez sur la page suivante :

personnaliser%20son%20twitter.JPG

La rubrique « Paramètres » ne renseigne que sur le nom de l'utilisateur du compte. Il est utile si vous voulez créer un widget des flux d'un autre compte Twitter que le vôtre.

Vous pouvez alors choisir de personnaliser votre widget en cliquant dans un premier temps sur « Préférences ».


twitter%20preferences.JPG

-          « Sonder de nouveaux résultats » permet d'actualiser en temps réel.

-          « Inclure la barre de défilement » insère un ascenseur pour pouvoir faire défiler les tweets.

-          Réglage

o   « Charger tous les tweets » permet d'afficher tous vos tweets dans le flux. Vous pouvez choisir le nombre de tweets que vous voulez voir apparaître.

o   En cliquant sur « Charger à intervalle régulier », de nouveaux éléments apparaissent sur la page.


twitter%20intervalles%20r%C3%A9gulier.JPG

On vous demande alors si vous voulez que vous tweets apparaissent en boucle, à quel intervalle (en secondes) vous voulez les voir se charger, et combien de tweets à la fois, vous voulez voir apparaître ?

Enfin, les 3 derniers éléments proposent d'afficher (ou non) votre avatar, l'horodatage (c'est-à-dire la date du tweet), et les hashtags.

Pour modifier l'aspect de votre widget, cliquez sur « apparence ». Vous arrivez sur la page suivante :

twitter%20apparence.JPG


Vous pouvez personnaliser les couleurs de votre widget. Chaque élément est modifiable que ce soit l'arrière-plan widget ou le texte. Voir l'exemple ci-dessous :

twitter%20apparence%20couleurs.JPG

Enfin, la rubrique « Dimension » permet de mettre votre widget au format que vous souhaitez.

twitter%20dimension.JPG

Vos réglages sont finis. Vous pouvez cliquer sur « Tester ce réglage » pour voir le rendu. Si cela vous convient, vous pouvez cliquer sur « Terminer et récupérer le Code ». Vous obtenu le code qu'il vous faut copier pour aller le coller sur votre blog.

twitter%20code.JPG

2. Où copier votre code sur votre blog ?

-          Rendez-vous dans le backoffice de votre blog, dans « Présentation » puis « Contenu des colonnes ».

-          Allez en bas de la page et cliquez sur « Ajouter le code HTML/Javascript »

Ajouter%20un%20%C3%A9l%C3%A9ment%20personnalis%C3%A9.JPG








Une fenêtre s'ouvre.

-          Renseignez le titre que vous voulez donner à votre widget puis dans la partie « Contenu de l'élément », copiez le code de votre widget Twitter.


fenetre%20ajouter%20un%20widget%20Twitter.JPG


-          Enregistrer l'élément.

Puis choisissez d'ajouter dans la colonne de votre choix (à droite ou à gauche) l'élément Twitter.

-          Mettre à jour ces informations.

Votre Widget Twitter apparaît alors sur votre blog comme l'exemple ci dessous.


delicious%20flux%20rss.JPG


Vous êtes désormais un vrai pro du web 2.0 :-).

11:31 Publié dans Conseils pour créer votre blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog, flux, flux rss, twitter |

vendredi, 14 mai 2010

Changement de catégories sur Solidaires du monde : pour qui ? Pourquoi ?

Dans le cadre d'un partenariat entre Solidaires du monde et l'organisme de formation aux métiers de l'humanitaire Bioforce, des liens vers les blogs Solidaires du monde sont désormais disponibles sur un de ses sites : le Portail de la Solidarité, qui a pour vocation de regrouper les informations dispersées sur la toile en un seul lieu et de permettre à chaque lecteur de construire son avis grâce à un contenu varié.

Vos blogs sont classés selon les cinq catégories suivantes : Santé, Education, Environnement économique, Humanitaire et Divers. Aujourd'hui, le panel s'est élargi à 22 catégories :

Asile / Réfugiés

Chantiers internationaux

Commerce équitable

Communication / Médias

Coopération décentralisée

Crises / Catastrophes

Culture

Droit au logement

Droits de l'homme / Plaidoyer

Eau / Assainissement

Economie sociale et solidaire

Education au développement

Enfance

Environnement

Handicap

Humanitaire / Urgence / Développement

Micro-finance

Nutrition / Sécurité alimentaire

Réinsertion

Santé / Médical / Paramédical

Social / Médico-social

Tourisme solidaire


La catégorisation : pour qui ?

Pour vous autant que pour vos lecteurs ! Le fait de choisir une catégorie pour référencer votre blog vous permet en effet d'améliorer son référencement. Cela permet à un internaute de trouver des informations relatives à ce qui l'intéresse via tel ou tel champ lexical. Les plus « classiques »  et repérables en matière de développement et de solidarité figurent parmi les vingt-deux titres de catégories que vous trouvez désormais.*


Pourquoi ?

L'avantage d'une catégorisation plus étendue permet à votre blog de cibler vos lecteurs plus précisément. Concrètement, votre visibilité sera élargie si bien sur la plateforme Solidaire du monde en elle-même, que sur les moteurs de recherche en général. Les étudiants de Bioforce, les professionnels, les lecteurs du Portail autant que les passionnés auront plus de chance de vous lire et d'établir le contact avec vous. Vos notes seront toujours publiées sur la plateforme de Solidaires du monde, mais la diffusion sur le Portail sera automatisée. Attention à ne pas confondre: ici, ce n'est pas l'internaute qui est abonné aux flux RSS de tel ou tel catégorie, mais le Portail de la Solidarité. Ne cherchez donc pas l'icone orange RSS pour vous abonner.

Pour finir, n'oubliez pas de vous assurer de la visibilité de votre blog depuis votre back-office, en consultant la note qui s'y rapporte.


Comment ?

Pour le moment, l'Equipe de Solidaires du monde évalue régulièrement les blogs de la plateforme à destination du Portail de la Solidarité. Les choix sont définis par des critères basiques: la qualité, la régularité et bien sur la concordance entre le thème d'un blog et les catégories proposées par le Portail. Ces choix ne sont donc pas figés, mais vont évoluer avec le temps. Il est tout à fait possible qu'un blog soit redirigé sur le Portail de la solidarité plus tard. A moyen terme, chaque nouveau blogueur pourra décider lors de la créaton de son blog de l'attribuer à telle ou telle catégorie.


Concernant les notes

Le choix de ces catégories vous est également proposé dans le classement de vos notes, en plus de vos catégories libres. Il s'agit là d'une « politique interne » de classification, qui permettra à votre lecteur d'affiner sa recherche de lecture une fois qu'il se trouvera sur votre blog. Vous pouvez donc créer vos propres catégories depuis votre back-office.

Par exemple, Cartouches Solidaires peut conserver ou moduler les Catégories spécifiquement créées pour son blog, à savoir :

categorie cartouche.JPG

En revanche, dans la catégorisation « externe », on pourra classer ce blog dans « Environnement » ou encore « Economie sociale et solidaire ».


Où ça ?

Sur la page d'accueil du Portail de la Solidarité, vous verrez une colonne à gauche intitulée « Domaines »,  où vous trouverez les 22 catégories.

Lorsque vous cliquez sur une catégorie, les blogs Solidaires du monde correspondants au thème, un descriptif court et la date de la dernière note publiée apparaitront sur la colonne de droite. Dans l'exemple de l'Economie Sociale et Solidaire, on peut retrouver les blogs "Terre Jaune Mali", "Regards sur le Web" et "Les amis du réseau des diplômes en gestion de la politique économique". En cliquant dessus, une nouvelle fenêtre s'ouvrira et vous accéderez naturellement sur le blog de votre choix.

portaildelasolidarite1.JPG
portaildelasolidarite2.JPG

 

Nous vous invitons à lire la note « Qu'est ce que le RSS ? A quoi cela sert ? », qui vous expliquera ce qu'est le RSS, comment cela fonctionne et pourquoi est-il utilisé.

Vous trouverez dans la note « Quels sont les flux RSS des nouvelles catégories ?» la liste des blogs par catégorie, choisis par l'équipe Solidaires du monde, les flux RSS correspondants, et leur optimisation grâce à l'outil Netvibes.

mardi, 11 mai 2010

Installer Google Analytics sur votre blog Solidaires du monde

Comment savoir le nombre de personnes qui viennent visiter votre blog, quels sont vos articles les plus lus, comment vos lecteurs arrivent sur votre blog ? Rien de plus simple : utiliser Google Analytics, un service d'analyse du trafic web.

Pour le mettre en place, il faut créer un compte Google, puis récupérer le code proposé par Google Analitycs pour le copier dans le code HTML de votre blog. Le détail de cette mise en place est expliqué dans le tutoriel suivant.

1. Commencer par créer votre compte Google

- Pour se faire, allez sur le site de Google Analytics : http://www.google.com/intl/fr_ALL/analytics/#utm_source=f...

- Cliquez sur « Inscrivez-vous dès maintenant » et suivez les instructions (adresse mail, mot de passe, etc.).

- Vous allez recevoir un mail de confirmation. Cliquez sur le lien d'activation de votre mail et votre compte est activé.

- Vous arrivez sur votre compte. Cliquez sur « cliquer ici pour gérer le profil de votre compte. »

Google%20analytics%20Compte%20active.jpg

- Cliquez sur « Analytics » dans la partie Produits puis sur Inscription.

Google%20analytics%20analytics.jpg

- Là, vous êtes invité à renseigner l'URL de votre blog,  le nom de votre blog , votre pays et votre fuseau horaire. Cliquez sur Continuer.

- Sur la page suivante, votre nom, prénom et encore votre pays vous sont demandés. Puis cliquez sur continuer.

- Vous devez alors accepter les conditions générales.

- Ensuite, cliquez sur « Créer un compte ».

Un code javascript vous est automatiquement généré. A vous de le copier et de le recopier sur votre blog.

code%20google%20analytics.jpg

 

2. Où copier votre code Google Analytics ?

Rendez-vous dans le backoffice de votre blog :

- Allez dans « Présentation » puis « Configuration avancée » .

- Là, vous cliquez sur Modèle de la page d'accueil : Modifier le template. Une fenêtre s'ouvre, remplie certainement d'un code incompréhensible pour vous. Peu importe. Allez jusqu'en bas de cette fenêtre jusqu'à apercevoir la balise </body>.

fenetre%20html.jpg

 

A vous de jouer en copiant votre code Google Analytics juste avant cette balise. Toutefois, vous devez faire précéder votre code de la balise {literal} et fermer votre code Google Analytics de cette balise {/literal} comme l'exemple suivant :

{literal}

<script type="text/javascript">

var gaJsHost = (("https:" == document.location.protocol) ? "https://ssl." : "http://www.");

document.write(unescape("%3Cscript src='" + gaJsHost + "google-analytics.com/ga.js' type='text/javascript'%3E%3C/script%3E"));

</script>

<script type="text/javascript">

try {

var pageTracker = _gat._getTracker("UA-16341896-1");

pageTracker._trackPageview();

} catch(err) {}</script>

{/literal}

</body>

< /html>

- Enregistrez vos modifications.

Vous rééditez la même opération dans « Modèle de la page d'archives » et  « modèle du pied de page ».

 

Il ne vous reste plus qu'a attendre environ 24 h, le temps que le code se mette en place. Vous pouvez alors accéder aux statistiques de votre blog en vous rendant sur la page suivante :

http://www.google.com/intl/fr_ALL/analytics/#utm_source=f...

Vous vous identifiez avec votre adresse mail et le mot de passe que vous avez choisi lors de votre inscription. Ainsi, vous arrivez sur votre tableau de bord dont ne manquerons pas de vous expliquer le fonctionnement dans une prochaine note.

12:24 Publié dans Conseils pour créer votre blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog, google analytics, statistiques |