jeudi, 01 mars 2012

[Interview d'un blogueur solidaire] Une Option de Plus, expériences solidaires en Équateur

UODP.jpgDeuxième édition de notre rubrique consacré aux utilisateurs de Solidaires du Monde. Nous avons demandé à Barbara Blay (twitter : @barbarablay), qui tient le blog « Une option de Plus » de nous expliquer son projet, l'utilisation qu'elle fait de notre plateforme et quelles fonctionnalités elle souhaiterait voir.

Pouvez-vous décrire en quelques lignes votre projet ?

L'objectif d'« Une Option de Plus » (UODP) est de mettre en lumière, par le biais de la communication et des nouvelles technologies, le travail d’un réseau d’initiatives locales en Équateur œuvrant dans les secteurs de la santé, de l’éducation et du développement socio-économique, et de leur apporter un soutien technique, à travers la recherche de bénévoles, la formation et la mutualisation de compétences. 
Dans la dynamique des initiatives du réseau UODP, plusieurs thèmes fédérateurs sont également sous-jacents, parmi lesquels la promotion de l’égalité de genre, le respect de l’environnement, et le respect des droits de l'enfant.

Comment avez-vous connu la plateforme SDM ? Quelle utilisation en faites-vous ?

La plateforme SDM nous a été indiquée par l'un de nos adhérents. Depuis, nous utilisons notre blog pour donner la parole aux bénévoles en leur permettant d'exprimer leur vision du monde associatif en Équateur. Ce lieu d'expression libre contient les récits et témoignages de leurs expériences de vie, coups de coeur, coups de blues ou coups de gueule. Fin 2011, nous avons commencé à partager également des textes plus généraux sur nos perceptions des défis et possibilités du secteur associatif, suivant une philosophie de de partage et de réflexion pour une meilleur coordination entre acteurs de la solidarité.

Quelles évolutions voudriez-vous voir sur SDM ?

Des guides thématiques pourraient être utiles. En outre, la participation de grandes associations et pas seulement des petites associations sur la même plateforme pourrait faciliter la convergence et le dialogue entre les grandes et les petites structures, entre les plus anciennes et les plus récentes. L'innovation est parfois apportée par les jeunes structures et les anciennes ont tendance à rester moins ouvertes aux changements: l'échange et le dialogue entre les différents acteurs pourrait enrichir les deux groupes.

 

Association UODP.jpg

Nous remercions Barbara pour son témoignage !

14:43 Publié dans Droits de l'homme / Plaidoyer, Education, Environnement, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.