mercredi, 01 décembre 2010

Wonzomai veille la présidentielle en Cote d'Ivoire

Utilisant la technologie d'Ushahidi, les Ongs Internet sans Frontières et Akendewa se sont associées pour créer la plateforme d'alertes Wonzomai, spécialement dédiée aux élections présidentielles de Cote d'Ivoire.


Qu'est ce que c'est ?

Wonzomai veut dire sentinelle ou veilleur et porte bien son nom, puisque son utilité est de permettre à tout internaute de communiquer sur Internet un évènement dit citoyen ou d'intérêt commun lié aux élections ivoiriennes. L'alerte peut être envoyée par sms ou par mail. Une fois enregistrée une équipe de journalistes et de citoyens vérifie l'information; la validation ou non est ainsi visible de tous, il n'y a donc pas de censure et cela permet d'assurer une veille  en ligne sur les élections en Côte d'Ivoire.

wonzomai_home.JPG

 

Comment cela marche-t-il ?

C'est assez simple. Le « témoin » envoie un sms gratuit ou en remplissant un formulaire en ligne sur le site Wonzomai, en indiquant quoi, où, quand. Il est possible d'associer une photographie ou une vidéo à cette alerte. Elle peut être également catégorisée : bureaux de vote, candidats, CEI et  gouvernement, fraudes, incidents, insolites, manifestations ou témoignages. L'information est ensuite relayée, indiquée sur une carte et vérifiée.

 

wonzomai_alerte.JPG

Etat des lieux :

Aujourd'hui, au 1er décembre 2010, nous sommes deux jours après les élections. Les résultats n'ont toujours pas été communiqués. Une annonce partielle avait pourtant été prévue pour hier dans la journée, et les candidats semblent sous tension... Il est intéressant de noter, que les informations relatives concernent ainsi, sans surprise, les conditions de vote elles-mêmes (vol d'urnes, blocage devant les zones de vote...) et les réactions sous-jacentes des candidats, de pair avec les rumeurs. Le pays étant sous couvre-feu, et malgré 3 décès lors d'une manifestation contre celui-ci, il est normal que les alertes relatives à des altercations musclées soient faiblement représentées. Cependant, il est à penser que des tensions post-résultats écloront et que Wonzomai relatera plus de conflits et de représailles citoyennes et gouvernementales (policières / militaires ?). A 13h, nous comptons environ 110 rapports  dont la moitié a été vérifiée. Ils concernent les grandes villes du pays, y compris des villes à l'étranger relayant des situations vécues au sein des ambassades ivoiriennes... Il est à noter que peu d'alertes sont accompagnées de média (photographie ou vidéo).


rapports.jpg

Un centre de discussion :

Notons également que Wonzomai devient lieu de dialogue en temps quasi-direct par la possibilité de commenter tel ou tel évènement, de le confirmer ou de l’infirmer.

Par exemple : « Impossible de voter à Paris » : nous comptons, à l'heure où nous écrivons, 6 réactions (dont 2 réfutant cette affirmation, les 4 autres ne faisant que commenter) :


wonzomai_exemple_alerte.JPG

Il est aussi possible de recevoir des alertes dans sa boite mail ou sur son téléphone portable (en précisant le lieu concerné) ou en flux RSS. Un fil Twitter et un compte Facebook de Wonzomai permettent par ailleurs de relayer l'actualité et de veiller ces résultats qui se font attendre. Il sera intéressant de voir combien de temps ces comptes resteront actifs.


pour aller plus loin.jpg

Ushaihidi : Présentation de l'outil et de ses avantages

Akendewa : ONG dont le but est d'émuler l'industrie de l'internet et du mobile en s'appuyant sur la valeur ajoutée de chacun de ses membres. Elle souhaite ainsi développer l'usage innovant, les technologies web, mobiles et des technologies qui y sont liés, affirmer le ''dynamisme numérique'' de l'Afrique francophone et améliorer son image dans ce secteur, identifier un réseau solide d'acteurs de l'innovation et de la création en Afrique Francophone, participer à l'émergence d'un cluster d'entreprises créatives et innovantes en Afrique Francophone, faire de la Côte d'Ivoire, une technopole incontournable en Afrique, attirer et accroître les investissements nationaux et internationaux dans le domaine des technologies liées à l'internet et au mobile, faire la promotion du travail en ligne, encourager activement l'adoption des TIC pour le développement de l'économie, de l'environnement et de la justice sociale.


Internet sans Frontières : association créée pour défendre la liberté d'expression sur Internet. Sa mission : Education et Formation aux usages du Web 2.0 au service des ONG, lutte contre la fracture numérique dans les pays en voie de développement, sensibilisation aux enjeux liés à la préservation et à la promotion de la liberté d'expression sur Internet dans le monde.

Téléphonie et développement en Afrique Subsaharienne :  Etat des lieux de l'utilisation du téléphone en Afrique Subsaharienne.
souspourallerplusloin.jpg

15:51 Publié dans Regards sur le web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wonzomai, veille, cote d'ivoire, presidentielle, outil, alerte, ushahidi |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.