mercredi, 10 février 2016

Fermeture du site et des blogs Solidaires du Monde

Chers utilisateurs
 
Nous avons le regret de vous annoncer la fermeture de Solidaires du Monde. Nous sommes néanmoins très fiers de cette initiative et très fiers de vous, qui avez su maintenir le feu qui nous anime tous, celui de la solidarité.
 
Si vous possédez un blog, vous pouvez en télécharger une archive dans la rubrique Tableau de bord > Outils > Export de votre interface de gestion.
 
La fermeture s’effectuera en 2 étapes :
 
Au 31 mars 2016, il ne vous sera plus possible d’administrer ou d’éditer vos blogs. Vous pourrez alors contacter solidairesdumonde@afd.fr pour récupérer l’ensemble de vos contenus média pour vos archives personnelles.
 
Au 30 septembre 2016 le portail et les blogs seront définitivement déconnectés et l’ensemble des contenus supprimés.
 
L'équipe éditoriale

11:27 | Lien permanent | Commentaires (0) |

mercredi, 28 mai 2014

Voyages équitables et solidaires d'Arvel

voyagesArvel.png

Arvel, l’association de tourisme responsable et durable, propose une autre manière de voyager, tournée davantage vers l’aspect social et la solidarité, à travers 50 pays et 120 destinations.

Parmi les différents voyages proposés, certains sont labellisés Voyages Solidaires et placent la solidarité internationale au cœur de leur dispositif.

 

Du tourisme utile  

Les voyages solidaires de l’association se concentrent autour de 15 pays tels que l’Australie, la Chine, le Népal ou encore le Pérou. Les participants ont à leur disposition des fiches techniques et des dossiers culturels afin de mieux appréhender le pays visité. Ils sont également accompagnés par un animateur qui, grâce à sa connaissance et son intérêt pour le pays, permet de mieux saisir toutes les particularités de la culture locale tout en facilitant les contacts et les échanges des participants avec la population.

Durant le voyage, les participants sont reçus par des partenaires de l’association qui sont des acteurs de projets de développement local (ONG ou associations). Ainsi, au Cambogde, les voyageurs vont à la rencontre des représentants de l’Association Française de Solidarité qui intervient dans le cadre des parrainages, de l’accès à l’éducation et des projets de développement local.

 

Des voyages au bénéfice des acteurs du pays visité

Depuis 10 ans, les programmes proposés par l’association sont labellisés Voyages Solidaires. En effet, ils sont rattachés à un projet de développement local en lien avec des ONG ou des associations liées aux droits humains, à l’identité culturelle ou menant des actions d’aide au développement (santé, alimentation..).

Enfin, depuis 2008, Arvel a également adopté le principe de Fonds de Solidarité afin de soutenir ses projets de façon pérenne. Ce fonds de solidarité est alimenté par les cotisations individuelles annuelles (2 € y sont directement reversés) et par une partie du résultat d’activité.

11:18 Publié dans Tourisme solidaire | Lien permanent | Commentaires (0) |

mercredi, 14 mai 2014

L’entreprenariat social en vogue

Capture d’écran 2014-05-06 à 17.31.29.pngApparu dans les années 1990 en Europe et aux Etats-Unis, le concept d’entreprenariat social est récent. Il désigne une entreprise dont la vocation consiste à combiner efficacité économique et finalité sociale. Peu connu, ce modèle tend toutefois à se répandre chez les entrepreneurs qui jouissent ainsi d’une meilleure visibilité.

 

Zoom sur les jeunes diplômés qui se lancent dans l’entreprenariat social

 

Alors qu’une enquête menée par France Télévision décrivait une jeunesse en manque de reconnaissance, ils sont pourtant nombreux à rêver d’une société plus solidaire, les poussant à créer leur propre entreprise. Leur modèle ? Muhammad Yunus qui n’est autre que l’inventeur du social business et le fondateur du microcrédit.

La fibre entrepreneuriale des 18-34 ans est inspirée par deux éléments : les voyages à l’étranger et le numérique. Ainsi, Augustin est le cofondateur de Lemon Tri, une entreprise solidaire spécialisé dans le recyclage des emballages de boissons consommées hors domicile. L’idée de ce projet est née au cours de voyages aux Etats-Unis réalisés au cours de ses études.

Les écoles sont, par ailleurs, de plus en plus impliquées dans l’entreprenariat social, à l’image de l’Essec qui s’est associée à la Global Social Venture Competition, un concours mondial organisé par l’université de Berkeley, pour récompenser les jeunes qui innovent avec un impact social.

 

Les entrepreneurs sociaux sont de plus en plus reconnus

 

Selon le troisième baromètre* de l’entreprenariat social, les entrepreneurs sociaux sont de mieux en mieux reconnus par le grand public : 1 français sur 3 en a déjà entendu parler et ils sont 64 % à avoir eu écho de l’économie sociale et solidaire. Cette tendance s’explique par une présence médiatique plus importante avec l’apparition de rubriques comme Tous acteurs de changement sur LCI ou de médias dédiés comme Socialter ou bien Youphil.

Toutefois, l’entreprenariat social peine à se développer davantage en raison de nombreux obstacles. En effet, les entrepreneurs interrogés évoquent notamment le manque de moyens financiers, la difficulté à développer des partenariats avec les entreprises ainsi que le manque de reconnaissance des pouvoirs publics.

Le défis de l’entreprenariat social se trouve dans la construction du financement : entre le crowdfunding, la finance solidaire, le soutien privé et les subventions tout en restant intelligible. "Les pouvoirs publics nous disent parfois: si vous êtes la danseuse du privé, pourquoi avez-vous encore besoin de nous?", interroge Jean-Guy Henckel, fondateur des Jardins de Cocagne.

Enfin, malgré une évolution positive constatée par le baromètre, près de 70 % des français n’ont toujours pas entendu parler d’entreprenariat social. Ainsi, pour accroître leur visibilité et leur permettre d’être mieux compris du public, il est nécessaire de réunir ensemble tous les acteurs du privé, du public, de la sphère médiatique et aussi de la société civile.

 

*Ce baromètre est publié par Convergences en partenariat avec le cabinet KPMG, le mouvement des entrepreneurs sociaux (le Mouves) et Ashoka.

11:39 Publié dans Social business | Lien permanent | Commentaires (0) |

mercredi, 07 mai 2014

Des chantiers internationaux dédiés aux étudiants et lycéens

projectsabroad1.jpgProjets Abroad propose aux jeunes âgés de 16 à 19 ans de participer à des chantiers internationaux et à des stages d’été durant 2 semaines pour vivre une expérience riche en découvertes et en apprentissages.

Des chantiers pour tous les types de profils

Un chantier international est un programme allant de 2 à 4 semaines, qui se déroule en Asie, en Afrique ou en Amérique du Sud et durant lequel les jeunes se retrouvent ensemble pour faire des activités.

De nombreux chantiers sont proposés selon les envies des jeunes bénévoles qui ont le choix entre les chantiers humanitaires, natures, linguistiques, animaliers, archéologiques, sportifs ou de construction. Il est possible d’effectuer un chantier qui en combine deux, par exemple un chantier humanitaire et nature.

 

Les apports des chantiers 

Durant le séjour, les jeunes se rendent utiles auprès des populations locales, découvrent une orientation professionnelle tout en appréhendant une nouvelle culture, en faisant des rencontres et en visitant un nouveau pays.

Ainsi, au cours des chantiers humanitaires et selon les pays d’actions (Chine, Ghana, Inde…), les jeunes participants peuvent s’engager dans des orphelinats, des écoles maternelles ou participer à des projets d’enfants des rues.

Ceux qui ont choisi de participer aux chantiers de construction en 2014 s’envoleront pour la Jamaïque ou l’Afrique du Sud pour aider à construire de nouveaux bâtiments communautaires, embellir les orphelinats ou rénover des écoles.

 

Découvrez l’ensemble des chantiers proposés.

10:57 Publié dans Chantiers internationaux | Lien permanent | Commentaires (0) |

mercredi, 30 avril 2014

5ème édition du Salon des solidarités

Depuis sa première édition en 2007, le salon s’est affirmé comme un rendez-vous incontournable des acteurs de solidarité internationale. Il affiche des objectifs précis et un programme varié pour cette prochaine édition.

Capture d’écran 2014-04-30 à 09.39.03.pngLes objectifs du salon

- Favoriser la rencontre, l’échange et faire émerger des partenariats entre les différents acteurs de la solidarité ;

- Informer et sensibiliser le grand public aux problématiques de la solidarité internationale ;

- Susciter l’engagement du public et proposer des solutions concrètes pour répondre aux attentes de chacun.

Un programme riche et varié

Le salon se déroulera sur 3 jours : le 12 juin est une journée réservée aux professionnels, les 13 et 14 juin sont des journées tout public.

Pendant le salon, les professionnels pourront participer à des ateliers et à des formations sur différents sujets liés, entre autres, à la structuration et aux pratiques du milieu associatif de la solidarité internationale. 

Des conférences seront également programmées pendant toute la durée du salon à destination des visiteurs et des exposants, comme celle sur le rôle de l’entreprise dans le développement ou bien celle sur le volontariat européen.

Espaces d’informations pour le grand public et de prises de contacts pour les professionnels, des villages thématiques sur différents secteurs seront proposés pour rencontrer les acteurs du développement.

Retrouvez la liste des exposants déjà inscrits.

09:41 Publié dans Evénements solidaires | Lien permanent | Commentaires (0) |